Les médecines douces

Comment éviter le piège des effets secondaires?

Les médecines douces

Elles m’ont été d’une grande aide et m’ont véritablement fait réviser mon jugement sur leur efficacité.

La prise régulière d’anti-douleur, anti-inflammatoire, antibiotique… et autres traitements prescrits pour lutter contre l’endométriose, créent bien souvent bon nombre d’effets secondaires et mettent à mal la partie digestive.

Ci-dessous, une liste de suggestion qui m’ont aidé et qui peuvent vous aider à mieux vivre votre maladie. Cette liste n’est pas exhaustive et ne doit pas être considérée comme la solution à tous les maux. Ce sont des alternatives qui m’ont beaucoup aidé et m’aide toujours encore, mais qui selon les personnes, doivent être adaptées et testées. Ce qui convient à l’une ne convient pas forcément à l’autre!

La méthode SiMa

Idéal pour répondre à la fatigue, aux troubles du sommeil, aux contractures musculaire, à la déprime…

Cette méthode allie la prise de magnésium associée à la silice colloïdale. Elle a été élaborée par le Dr. Kathy Bonan, médecin nutritionniste depuis plus de 20 ans, auteur du livre « les secrets de la force du magnésium« .

Cette solution est très peu coûteuse et ne nécessite aucune prescription. Je vous recommande la lecture de son livre pour mieux comprendre et cerner tous les avantages de cette méthode.

La phytothérapie

Ou comment se soigner par les plantes!, elles contiennent de nombreux principes actifs qui exercent une action directe sur l’organisme.

Le Gattilier et l’Alchemille sont des plantes qui auront un effet anti-inflammatoire et auront une activité anti-oestrogénique.

Plus d’information

Les traitements homéopathiques

L’homéopathie est connues depuis de longues années.

Il est nécessaire de prendre le traitement en dehors des repas et avoir un sens de la rigueur, car il nécessite souvent une combinaison de plusieurs granules différentes. Je ne pourrais que vivement vous conseiller de consulter un spécialiste du domaine, car les produits sont très variés et il faut s’avoir les associer. Il est donc plus prudent de consulter pour bénéficier d’un traitement sur mesure et approprié.

L’hypnose

Parce que la douleur peut vous pousser dans vos retranchements, altérer votre humeur au quotidien et vous entraîner sur un terrain dépressif. L’hypnose est une solution qui peut également être pratiquée sur soi-même par soi-même grâce à l’auto-hypnose.

Certains psychothérapeutes proposent également d’associée l’hypnose à une thérapie. Cela vous permettra d’associer cette méthode à un travail en profondeur qui est bien souvent le bienvenu pour surmonter les dégâts liés à ce combat.

L’ostéopathie

Quand l’endométriose s’attaque à la partie digestive ou que l’on souffre d’adhérences installées après une chirurgie, adopter et apprendre à se masser l’abdomen vous permettra d’assouplir ce dernier, de le détendre et surtout, de d’éviter que vos adhérences se rigidifient.

Plus d’information

MTC – Médecine traditionnelle Chinoise

L’acupuncture, la pharmacopée chinoise (herbes médicinales), la diététique chinoise, le massage Tui Na, les exercices énergétiques (le Qi Gong et le tai-chi) sont des méthodes utilisées en MTC que je recommande fortement.

Seul bémol, son tarif…elle ne s’adresse pas a toutes les bourses mais peu être d’un grand soulagement pour traiter les douleurs. Ses bien faits vous seront également d’une grande utilités dans les périodes de convalescence. Adressez-vous à des instituts spécialisés qui vous proposeront l’association des diverses méthodes pour un effet et un travail en profondeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *